amis des musees de saintes l'Echevinage

AUTEUR

Arrivé à Paris à 18 ans, il entre dans l'atelier d'E. Levasseur. Logé chez un couple d'instituteurs, il leur doit cet attrait pour l'enfance qui marquera toute son oeuvre. Puis il rencontre l'éditeur Hetzel qui l'engage à illustrer ses livres pour enfants. En 50 ans de vie active, Geoffroy peindra une centaine de tableaux - sans compter les illustrations - presque tous consacrés à l'enfance : maternité, crèche, dispensaire, orphelinat, école maternelle, école primaire, lycée, guignol, rue... Il obtient de nombreuses récompenses au Salon, reçoit la Légion d'Honneur en 1897, est consacré peintre des enfants par un n° spécial du Figaro Illustré en 1901.

LE COMPLIMENT UN JOUR A L'ECOLE

HENRI-JULES-JEAN GEOFFROY (dit Géo)
Marennes 1853-1924
Salon 1893
Huile sur toile / 61x81 / Signé daté en bas à gauche / Achat ville 1893 / inv.893.2.1

DESCRIPTION

Cinq écoliers en sarraux, les bras chargés de bouquets de fleurs printanières (narcisses, muguet, rosier) sont tournés vers la gauche. L'un d'eux lit un compliment les yeux fixés sur sa feuille. A qui ? Sans doute la maîtresse, le jour de sa fête.

ANALYSE

Scène naïve de l'enfance, thème de prédilection de l'artiste. Mais une enfance populaire celle des écoles primaires devenues obligatoires depuis la loi de mars 1882. Chaque enfant est bien individualisé par le regard et l'expression qui oscillent entre la candeur, l'attention ou l'anxiété.

MATIERE

Lisse et mate.

COULEURS

Sur un camaïeu de gris, blanc, noir se détachent les teintes pastel rose et vert tendre.

COMPOSITION

En frise : les quatres têtes des garçonnets sont alignées, entourant la fillette au centre. Les verticales sont soulignées de façon insolite par les tiges des arums.

 

Retour au musée de l'Echevinage