Musée Archéologique Saintes

Situé naturellement tout près de l’arc votif dit « de Germanicus » édifié à l’origine à l’entrée du pont sur la Charente et au terme de la voie Agrippa reliant Lyon à Saintes, le Musée Archéologique se compose de deux bâtiments.
         En suivant une colonnade antique, on accède d’abord au musée lapidaire : dans l’ancien édifice des abattoirs, qui fut aussi une faïencerie, se trouve regroupée une grande variété de bas-reliefs, de statues, de chapiteaux, d’inscriptions, de stèles,… Ces vestiges de l’architecture civile ou religieuse, datant des Ier et IIème siècles, quand la cité comptait près de 15 000 habitants, ont servi de pierres de récupération lorsqu’il fallut, au tournant du IVème siècle et à l’époque des invasions, construire des remparts à la ville ;  et ils sont réapparus lors de la démolition de l’enceinte, au début du XIXème siècle. Les éléments d’un char votif romain, rarissime, ont rejoint désormais les réserves.
         Par ailleurs, une salle d’exposition, réaménagée en 2008, accueille des objets issus des fouilles (tablettes, bijoux, accessoires de l’habillement, coupes et vases, décor de la maison,…), classés en six thèmes qui évoquent la vie quotidienne à Saintes, du temps que, métropole gallo-romaine, elle s’appelait Mediolanum Santonum.


The Museum of the gallo-roman civilization contains a remarkable series of public and funeral architecture, inscriptions and sculptures found in the foundation of the city wall built during the Late Empire. These collections are displayed in the old slaughter house of the town (1931).

 

Musée archéologique Saintes
Couple de Déesse-mères
Santonnes acéphales assises de face.
Amis des musées de Saintes
Anneau passe-guide en bronze.
Fosse à char de Saintes
Milieu du 1er siècle après J.-C
Musée archéologique Saintes
Dieu Barbu et chevelu
rappelant les dieux fleuves antiques



musée Saintes 17



Copyright et Remerciements
Musées de Saintes