amis des musees de saintes l'Echevinage

AUTEUR

Boursier de sa ville natale à Paris pour apprendre le dessin et la peinture, il fréquente l'atelier de Coignet, admire Corot et Lamartine. Déçu par la révolution de 1848, il regagne Rochefort en 1852 où il se marie, ouvre un atelier au musée et organise des expositions. Ses succès au Salon de 1858 le confirment dans sa vocation de peintre paysager. Pendant cinq ans il s'intalle avec sa femme dans les environs de Saintes (Château de Rochemont, Port-Berteau). C'est là qu'il rencontre Courbet et Corot lors de leur séjour saintongeais, et organise en 1863 une exposition des "peintres de Port-Berteau" à l'Hôtel de Ville.
La même année, il s'installe à Bordeaux où il ouvre un atelier, accueillant de nombreux élèves (P. Sébilleau, G. Mignet), et poursuit une carrière reconnue.


DESCRIPTION

Sous un ciel pommelé s'étalent les différents plans d'un relief ancien émoussé. On devine la vallée d'un cours d'eau bordé d'arbres. Alentours la végétation est maigre, le granite affleure sous les buissons clairsemés.

LA VALLEE DU CLAIN

LOUIS-AUGUSTIN AUGUIN
Rochefort 1824 - Bordeaux 1903
Salon 1881
Huile sur toile / 137x220 / Signé daté au dos / Achat ville 1972 / inv. 72.9.4

 

ANALYSE

Ce paysage banal, austère, est pour l'artiste prétexte à une étude de l'espace qui donne l'illusion d'une troisième dimension : la profondeur. Cette recherche marque une évolution dans le style de cet artiste paysager qui, en vieillissant, délaisse les masses sombres et compactes des frondaisons pour conquérir l'horizon (voir ses paysages du littoral aquitain).

COMPOSITION

La toile est divisée pratiquement par la moitié, offrant deux zones individualisées. Le ciel en occupe la partie supérieure : chargé de nuages gris et blancs, parcouru d'un vol d'oiseaux, c'est le ciel vivant, changeant, des pays de l'Ouest. La partie inférieure offre un paysage triste, désolé, des confins du Massif Central. A peine devine-t-on la présence de l'eau grâce au reflet d'un nuage. Seule la ligne d'horizon, bleutée s'éclaircit au contact du ciel.

MATIERE

Brillante, légèrement granuleuse.

COULEURS

Très sobre : les gris et bruns, poussés parfois au noir, s'opposent au bleu céruléen et au blanc du ciel.

COULEURS

Très sobre : les gris et bruns, poussés parfois au noir, s'opposent au bleu céruléen et au blanc du ciel.

 

Retour au musée de l'Echevinage